f

N1-Observatory

Date

2020

Dimensions

320cm x 320cm x 350cm

Matériaux

Galvanized steel, aluminium, polycrystalline solar panels, mylar, weather station, microcontrollers (arduino, raspberry pi), VR headset (Oculus Quest), electronic components.

Durée

7 minutes

Avec le soutiens de

Migros Kultur Prozent

Prix

On demand

Description

A la fois sculpture et expérience de réalité virtuelle, N1-Observatory questionne l'intégration et l'utilisation des technologies numériques et infrastructurelles dans le paysage alpin naturel.

Elle a été exposée pour la première fois au sommet du Schlüchtli (2283m) dans le cadre d'Art Safiental, une biennale de Land Art et d'Art environnemental dans les Grisons (CH) du 18 juillet 2020 au 1er novembre 2020. La biennale présentait des œuvres de Nancy Baker Cahill (US), James Bridle (UK), Melodie Mousset (FR/CH), Manuel Rossner (DE), entre autres.

Réalisée en acier galvanisé, en panneaux photovoltaïques et en tissu mylar, l'installation est une réplique contemporaine des pyramides emblématiques qui se dressent sur plusieurs sommets de montagnes suisses. Certaines de ses caractéristiques sont également empruntées à un module lunaire.

L'œuvre agit comme un observatoire augmenté et permet de dévoiler une réinterprétation numérique, fragmentée et abstraite du paysage environnant à travers les lentilles d'un casque de réalité virtuelle. Ce paysage se transforme en temps réel en fonction des variations climatiques enregistrées par une petite station météorologique installée au sommet de la sculpture.  En amenant les visiteurs à porter un casque altérant la réalité visuelle des magnifiques montagnes environnantes, Fragmentin amène ici expressément un aspect absurde à la pièce. 

Accompagnée d’une narration, l’expérience virtuelle visualise également l’accumulation des infrastructures réseaux. Ainsi les ondes électromagnétiques initialement invisibles, prennent forme devant les yeux des visiteurs laissant deviner leurs directions, leurs intensités, leurs fréquences de même que l’emplacement des antennes qui les génèrent. Cette visualisation aborde un sujet plus controversé: la multiplication des infrastructures réseaux (en particulier les réseaux 5G) utilisées pour notre communication digitale quotidienne.

À la fois fasciné par leur fonctionnement et l’esthétique qui peut émerger de leur cartographie numérique, le collectif Fragmentin veut ici redonner une importance à ces infrastructures parfois cachées et trop souvent oubliées. Cependant, est-ce que leur rapide multiplication pourrait également mener notre écosystème à saturation ?

Vue de l'installation

Détails

Screenshots VR

Vidéos

Contact

Fragmentin
C/O univercité #208
Chemin du Closel 5
1020 Renens, CH


mailInstaVimeo Map

Merci

Merci

Fondation Vaudoise pour la Culture
Swiss Cultural Fund UK
Pro Helvetia
Art Foundation Pax
Canton de Vaud
Ville de Lausanne
Ville de Renens
Migros pourcent culturel
Arts at CERN
Hospitalité artistique de Saint-François